Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
ouverture officielle de watr n'hésitez surtout pas si vous avez des questions, à vous adresser au staff.

merci de privilégier les liens recherchés par les membres, ici


Partagez
 

 whiskey nightmare (Holly)

Aller en bas 
AuteurMessage
bird of prey
Artyom Kolston
messages : 219
inscrit le : 03/11/2018
whiskey nightmare (Holly) Tumblr_p3n7mgDVwK1qd49gbo3_540
age : 33 ans
statut civil : hanté par l'âpreté de bouffées de fumées cendreuses et des embruns solaires
job/métier : ex-militaire, détective privé

relationship
relationship:

whiskey nightmare (Holly) Empty
MessageSujet: whiskey nightmare (Holly)   whiskey nightmare (Holly) EmptyDim 4 Nov - 5:36


♫♫♫


Plancher grinçant. Lit défait aux ressorts élimés, murs défraîchis, canalisations poisseuses, bruyantes, dégurgitant leurs vomis d'eaux polluées aux relents putrides. Et dans la nuit, sur une chaise de bois geignant au passage de son poids. Un mince filet de lumière. Du bout de cette cibiche rougeoyante, éclatante d'une nuée d'étincelles salvatrices. À se relever pour laisser ses larges bras s'appuyer de chaque côté d'une fenêtre décrépie, dont les volets peinaient à se fermait au passage du temps, impitoyable. Un tintement métallique à chacun de ses gestes lents, nonchalants. Deux plaques militaires, dont l'une, au nom oublié, pendant sur son torse nu balayé par la fraîcheur d'un automne à l'agonie. Sa main se releva au même rythme qu'une bouffée de fumée venait à franchir la barrière de ses lippes, se fixant sur le métal froid, rigide. Comme un réflexe naturel. De vérifier si cet infime souvenir tenait toujours bel et bien à sa place et qu'il ne lui avait pas échapper durant ses égarements nocturnes. Mais l'enlacement de ses chaînes intangibles demeurait à leurs places éternelles, amants à la croisée des feux, d'ailleurs lointains ou le réel ne pouvait avoir sa place. Sa langue claqua contre son palais au même rythme qu'un long cri, semblable à un rire, venait de remonter de la ruelle humide sur laquelle il avait vu. Noctambules et leurs fantaisies ombrageuses. Et bientôt, ce défilé de masques et de costumes sur les visages de ces adolescents en quête d'épouvante. Rires hauts perchés et crissements de bottes sur ces pavés couvert du dernier déluge et d'une mélasse aussi insondable que les nuages âpres qu'il venait à recracher d'entre ses lippes. Ses sourcils se froncèrent en une habitude longtemps restée ancrée en lui, à chasser d'invisibles démons de ses mains recouvertes, souillées, d'ancres vermeilles. Il attrapa un t-shirt, un long pardessus à la volée, sautant à cloche-pieds dans des rangers aux semelles de plomb en les enfilant. Ne laissant que dans son sillage le bruit d'une porte claquante, dont les gonds vinrent sombrement bruire de grondements aiguës, stridents. Il n'était qu'une chimère de plus que la nuit venait d'engloutir entre ses bras enténébrés.


~~

« Whisky. » Pas de vodka, ce soir-là. Seulement ces glaçons translucides dansant sous ses prunelles lasses, navire froid, gelé, tanguant sur des eaux ambrés et leurs vagues qu'il venait à produire en des petits sons cristallins de ces icebergs échoués contre les parois du verre. En fond, une musique qu'il écoutais d'une oreille distraite, des éclats de voix qui venait de brusquement étouffer les quelques sons vomissant leurs tempos effrénés jusqu'à ses oreilles lancinantes. Un groupe de jeunes filles ripostant contre une autre, seule. Et leurs voix criardes, dans leurs accoutrements minimalistes. Foutue chieuse. Il détourna le regard, faisant comme la plupart de ces personnes recroquevillés dans leurs petites psychés cotonneuses, dans leurs cocons, leurs bulles fermées à double-tour. Mais lorsqu'une bouteille de bière vola pour atterrir près de son avant-bras, leurs éclats âpres venant à se loger dans chaque parcelle de sa peau qui sous son pardessus venait à saigner abruptement. Artyom eut un temps d'arrêt, fixant le liquide vermeil s'écouler d'une légère plaie ouverte, puis un grognement, semblable à celui d'une bête sauvage, ou d'un homme resté trop longtemps en dehors d'une civilisation décadente, franchis ses lippes incurvées en un sourire torve. Il se leva et vint à faire s'abattre sa lourde poigne d'une gifle magistrale sur le visage d'une de ses filles. L'écho de la chair marquée resta en suspend dans les airs, comme l'on attend l'énième souffle d'une symphonie dans un orchestre manié d'une agile manœuvre. Le temps qui en découle, si lentement, que le sablier parvint à peine à faire pleuvoir son déluge de miettes sableuses. « Celle-là, c'est parce que ton père manque à ses devoirs l'emmerdeuse. Alors prend ta clique de grognasses et fou l'camp d'ici. »


@Holly Henderson


bad things

heart sick an' eyes filled up with blue.
i don't know what you've done to me,
but i know this much is true.


whiskey nightmare (Holly) 974093833 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://war-roses.forumactif.com/t1096-i-ve-always-liked-to-play-
 
whiskey nightmare (Holly)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nightmare
» Ahn Yibo • Little nightmare, big angel
» HOLLY petite croisée teckel d'environ 10/12 ans ADOPTEE
» PNJ & Poltergeist
» the holy bible

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
war at the roses :: new york, usa :: bronx-
Sauter vers: